Siège auto : les différents crash-tests

Depuis le 1er janvier 1992, l’utilisation d’un siège auto homologué et adapté à la taille de l’enfant est obligatoire jusqu’à l’âge de 10 ans. Dans la pratique, il est indispensable d’utiliser un siège auto jusqu’à ce que votre enfant ait atteint la taille adaptée pour utiliser uniquement la ceinture de sécurité de votre véhicule. Cette taille idéale se situe entre 1m30 et 1m50 selon la configuration de votre voiture.
Ainsi, tous les sièges auto commercialisés sur le marché français dispose de l’homologation ECE R44/04 ou ECE R129 pour les sièges auto i-Size.

Les tests d’homologation

Aujourd’hui, deux normes d’homologation cohabitent :

- La norme ECE R44/04
- La norme ECE R129 plus communément appelée norme i-Size.

Si vous achetez un siège auto dans un magasin ou chez un distributeur en ligne, celui-ci sera obligatoirement homologué. Pour vérifier la conformité à l’une des deux normes en vigueur, il vous suffit de vérifier l’étiquetage du siège auto.

L’étiquette pour la norme ECE R44/04- La mention de la norme : ECE R44/04

- La mention « Universel » qui indique que le siège auto est conforme à tout type de voiture ou « Semi-Universel » indiquant une compatibilité avec certains véhicules. La plupart du temps, une liste de compatibilité siège auto/ voitures est disponible sur le site des fabricants.
- Le poids de l’enfant pour lequel le siège auto est homologué
- La mention « E1 », « E2 », etc. Cette mention désigne le pays dans lequel le siège auto a été certifié. E1 pour l’Allemagne, E2 pour la France, E3 pour l’Italie, E9 pour l’Espagne, E11 pour le Royaume Uni…
- Le numéro du test dont les 2 premiers chiffres correspondent à la version de la norme. Donc pour un siège auto de dernière version, ce numéro commencera par 04.

Zoom sur les tests de la norme R44/04

Les tests d’homologation R44/04 comporte se déroulent de la façon suivante :

- Choc en collision frontale à 50 km/h
- Choc en collision arrière à 30 km/h
- Ouverture et fermeture du harnais 5 000 fois. Celui-ci doit continuer à fonctionner après un choc.
- Tonneau avec test de retournement.

Pour obtenir l’homologation et être commercialisé, le siège auto testé doit répondre à des critères bien précis :

- La tête des mannequins ne doit pas être projetée à plus de 600 mm pour le groupe 0, 500 mm pour le groupe 1 avec top tether et 550 mm pour les groupes 1, 2 ou 3 avec ceinture de sécurité.
- Aucune partie du siège auto ne doit rompre et la ceinture de sécurité doit rester en place.

 

r129L’étiquette pour la norme R129

- La mention « i-Size »
- La taille de l’enfant pour lequel le siège auto est homologué. Bien souvent le poids maximal est donné en indication également.
- La mention « E1 », « E2 », etc. Cette mention désigne le pays dans lequel le siège auto a été certifié. E1 pour l’Allemagne, E2 pour la France, E3 pour l’Italie, E9 pour l’Espagne, E11 pour le Royaume Uni…
- Le numéro du test qui contient 129.

Zoom sur les tests de la norme i-Size

Les tests d’homologation ont évolués avec la norme i-Size, ils sont plus complets, plus stricts et utilisent des mannequins de tests avec plus de capteurs.

Voici les particularités de ces tests :

- Choc en collision frontale à 50 km/h
- Choc en collision arrière à 30 km/h
- Choc en collision latérale
- Test de retournement
- Critères de protection encore plus exigeants

Pour obtenir l’homologation i-Size et être commercialisé, le siège auto testé doit répondre à des exigences strictes sur ces points :

- Protection de la tête qui ne doit pas être projetée trop en avant ni trop rapidement
- Tension du cou doit être minimale
- Accélération thoracique qui ne doit pas être trop importante
- Aucune partie du dispositif de retenue ne doit vaciller. Ainsi, les boucles, les systèmes de verrouillage et systèmes d’inclinaison se doivent de rester intacts.

 

Les crash-tests indépendants

Au-delà de ces tests d’homologation, les fabricants peuvent faire tester leur siège auto auprès d’organismes indépendants qui testent les sièges auto dans des conditions encore plus extrêmes et dont l’analyse des résultats est encore plus stricte.

L’ICRT (Organisation Internationale de Recherche et de Tests Consommateurs) est la principale organisation mondiale qui effectue des tests et fournit les protocoles des tests pour différents types de produit. Ainsi, les crash-tests de sièges auto sont organisés et réalisés par l’ICRT conjointement avec le Stiftung Warentest. Cet organisme allemand collabore avec l’ADAC qui publie les résultats des crash-tests deux fois par an.

Les sièges auto passant avec succès les tests indépendants, sont des valeurs sûres, découvrez la liste des meilleurs sièges auto commercialisés en France

ADAC

Ce club automobile indépendant réalise les crash-tests conjointement avec le Stiftung Warentest. Les tests effectués par l’ADAC sont des crash-tests effectués dans des conditions plus extrêmes que celles des crash-tests d’homologation. 

En effet, la vitesse et les charges dépassent celles des tests d’homologation :
- Choc à 64 km/h en collision frontale
- Choc à 50 km/h en collision latérale

Les sièges auto sont testés dans toutes les configurations (position allongée et position assise, avec installation isofix et sans, avec et sans base, face et dos route…) dans de véritables véhicules.

Ce qui est évalué ? Les éventuelles lésions du cerveau, des vertèbres, de l’abdomen et de différents organes vitaux.

La sécurité du siège compte pour 50% de la note générale du siège auto.

D’autres critères entrent en compte, à savoir :

- Le maniement et la commodité d’utilisation qui compte pour 40% de la note finale
- Le confort et l’ergonomie qui représentent 10% de la note finale
- La teneur en substances nocives est aussi mesurée et compte dans la note globale du siège auto.

Ainsi, deux fois par an, l’ADAC publie les résultats des tests en attribuant une mention « TRES BON », « BON », « SATISFAISANT », etc.

TCS

Le club automobile suisse est l’équivalent de l’ADAC pour les francophones. Aux mêmes périodes, le TCS publie les résultats des crash-tests avec un système d’étoiles allant de 1* (non recommandé) à 5* (excellent)
Sa particularité ? S’attarder sur le confort et la praticité des sièges auto testés.

 

 

Plus Test

Le Plus Test suédois est un test complémentaire que les fabricants choisissent de passer ou non. Ce test est qualifié d’extrême pour les raisons suivantes :

- Vitesse supérieure à celle de l’homologation i-Size
- Distance de freinage très courte. Cela a pour objectif de rendre l’impact sur le siège auto encore plus brutal
- Mesure des forces générées sur le cou de l’enfant lors d’une collision frontale avec des équipements à la pointe de la technologie.

Seuls les sièges auto Rear Facing peuvent passer le Plus Test, les sièges auto s’utilisant en face route ne le passent pas car il ne l’obtiendrait pas, les forces sur le cou de bébé étant trop élevées en face route.

Ce test supplémentaire est donc un gage de sécurité accrue. S’assurant que le cou de l’enfant n’est pas soumis à une force trop élevée ou mortelle en cas de collision frontale, le Plus Test est une mention que peu de sièges auto obtiennent !

Panier  

Pas de produits

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Commander

Marques